top of page
ÉMILIE DUMAS
Peinture

ÉMILIE DUMAS a une formation en conservation et restauration de décors ecclésiastiques. Elle se partage entre son métier de restauratrice et sa carrière artistique.

C'est en explorant la surface du visible, c'est-à-dire la perception commune, qu'elle a commencé son parcours artistique.

"À force de m'essayer aux lignes de fuite et aux distorsions de l'espace qui ne m'ont jamais semblées naturelles, j'ai progressivement ressenti qu'une grâce se dégageait de cette instabilité. Ainsi, pour compenser un défaut initial, sans en avoir eu l'intention, j'ai développé ma manière de faire. Plus je m'exerçais à saisir la vraisemblance, plus se présentaient des anomalies qui, assumées et intégrées à mon tableau, en tissaient l'âme."

En jouant avec les lois de la perspective, elle parvient à décrire l'étrangeté de la condition humaine et mettre en scène le théâtre de la conscience.

En empruntant au réalisme photographique, ÉMILIE DUMAS poursuit la représentation religieuse (surnaturelle) de la peinture ancienne.

Durant le confinement sanitaire, elle réalise une série de tableaux à partir de petites photographies originales représentant la vie quotidienne dans les tranchées  entre 1914 et 1918.

"La peinture agissait comme un révélateur, ressuscitant la présence de ces soldats dans leur quotidien terrible."

Cette série exposée à la galerie LA MAIN DE FER du 25/10 au 16/11/2024 dans le cadre de l'exposition ANAMNÈSE raconte l'histoire du soldat Pierre Meunié à partir des photographies retrouvées par son petit fils.

"Les représentations humaines, inhabituelles dans ma peinture voient le jour à travers ces soldats"

img_0994.jpeg
Image 27-05-2024 à 11.46.jpeg
les-addictions.jpeg
EXPOSITION "ANAMNÈSE"  25/10 > 16/11/2024
2020-masque-acc80-gaz-mg.jpeg
2020-meurtrecc80re-mg.jpeg
mon-premier-travail-de-e-dumas-bis24x17-c2a9-p-marchesan.jpeg
img_20200402_230432.jpeg
bottom of page